Tests de santé : récapitulatif

Bonjour à tous,

Les tests de santé des chiens sont déjà détaillés dans leurs pages sur le site internet.
Ici pour Ayla.
Ici pour Merlin.

Mais les mises à jour ne sont pas forcément visibles, alors aujourd’hui, pour fêter la fin de ce marathon, je vous propose un récapitulatif.

En ce qui concerne Ayla (Blufawn Dolly Parton) du Lignage.
Femelle tamaskan née le 25/02/2012
Identification génétique : Oui14425542_1001357939962525_8652870258900514220_o
Père: Shogun (Alba O’Shean at Blustag)
Mère: Geri (Blufawn Ginger)
Résultats du test génétique de filiation
HD: BVA 14
DM: Normal (N/N) (par héritage)
MyDogDNA : Cliquez pour lire le rapport
ECVO (eyes) : fait – aucune tare oculaire
Embark vet : cliquez pour voir les résultats

En ce qui concerne Merlin (of Ysengrin) du Lignage
Mâle croisé chien loup (tchèque x américain), né le 28/01/2015
Identifications ADN : 14257466_1000916530006666_3320248246895351661_o
DNA ID (AKC, neogen)
DNA ID (ISAG, Antagen)
DNA Parenting
HD : BVA 10 (équivalent FCI A)
ED : BVA 0 (aucun signe de dysplasie)
DM : Normal (N/N)
MDR1 : Normal (N/N)
NAH : Normal (N/N)
ECVOfait – aucune tare oculaire (mais de petits défauts non handicapants, plus d’infos en suivant le lien)
MyDogDNA : Cliquez pour lire le rapport   (MAJ le 28 octobre 2016)
Embark vet : cliquez pour voir les résultats

C’est donc avec beaucoup de joie qu’aujourd’hui je suis en mesure d’annoncer que nos deux chiens sont indemnes (et non porteurs) de maladies héréditaires.

 

Pourquoi Merlin serait un « outcross » de valeur pour les Tamaskans.

Bonjour,

Aujourd’hui, il est question des raisons pour lesquelles Merlin serait un outcross de valeur pour les Tamaskans.

Pour resituer, nous parlons de Merlin, un chien mâle, croisé chien-loup américain et chien-loup tchécoslovaque, au pedigree connu sur plusieurs générations (disponible sur sa page), certains de ses ancêtres ayant même des résultats de tests de santé connus. Ses parents sont stables. Merlin est né le 28 janvier 2015 et est un chien loup à « petit contenu de loup » (low content). Il mesure 70 cm au garrot et pèse 32 kg (aux dernières nouvelles).
La page de Merlin sur le site internet : Merlin – Chien-loup (croisé).

En préambule, je vous invite à (re)prendre connaissance du standard des Tamaskan.
Ici en Français : http://www.tamaskan.fr/?page_id=14

Et là, sur le site officiel, en anglais, pour ceux qui pourraient douter de la légitimité de la traduction du club français : http://www.tamaskan-dog.org/breed-info/breed-standard.php

Ensuite, je voudrais rappeler que la présence de chien-loup dans le tamaskan est acquise, officielle, assumée et même revendiquée depuis 2012. En effet, depuis cette date, d’autres chiens-loups ont été rajoutés (de manière parfaitement transparente) aux lignes déjà existantes. Ces chiens-loups sont au nombre de quatre : un chien-loup tchèque LOF (Xolotl z Peronowki at Van’t Aelse Sluske) en Hollande, un chien-loup américain mid content (Lupo vom Fenriersgard) en Croatie et deux Svensk Varghund : un low content Midas at Vargskuggans (Midas) en Suède, une très low content Bligärdens Avon at Vargskuggans en Suède aussi.

A côté de cela, ont également été rajoutés au « genepool » des tamaskans cinq chiens pas du tout loup : deux huskys LOF (Arrow (USA) et Ninja (Allemagne)), un berger blanc suisse (Invincible Zente Lords Of The White Shepherd (Zente)) en Croatie, un berger belge Groenendael (Inara (affixe tenu secret)) en Hollande, une croisée tamaskan x berger allemand (Morass Atlas at Van’t Aelse Sluske), en Hollande aussi.

Tous ces chiens sont présentés sur le site officiel du tamaskan Dog Register, sur cette page : http://www.tamaskan-dog.org/breed-info/foundation-dogs/

Les photos sont cliquables et vous trouverez pour chacun un portrait reprenant les principales informations pour chaque chien, y compris sa race et les résultats de ses tests de santé. 

Voilà pour la transparence. 

Pourquoi est-ce que nous faisons ça?

Parce que l’ajout d’outcross est nécessaire à la diversité génétique de la race. Pour rappel, le projet tamaskan est en cours depuis une dizaine d’année maintenant. Ayla était le 363ème individu à naître. Sa première portée est enregistrée entre les numéros 587 et 595. Un an plus tard, en étant large, comptons 700 individus. Il y a en moyenne une dizaine de portée qui naissent par an. Il y a en moyenne 10% des chiens enregistrés qui seront disponibles à la reproduction.  

Disponibles à la reproduction, ça veut dire que les propriétaires feront les tests de santé obligatoires (hanches, coudes, DNA ID+filiation, ECVO, DM) et garderont leur chien « entier ». Ca ne veut pas forcément dire que ces chiens se reproduiront, ou, s’ils se reproduisent, qu’ils se reproduiront « beaucoup ».

En partie parce que très peu d’entre nous sont des éleveurs professionnels et qu’en tant qu’amateurs passionnés, faire naître une portée (et le faire bien) est un travail immense, en amont, pendant et après pour le suivi des chiots. Et j’aime croire que ce travail, nous le faisons tous bien, et donc y consacrons les ressources, l’énergie et le temps nécessaires.
Et d’autre part parce qu’il y a peu de partenaires potentiels (en terme de consanguinité) et intéressant (en terme de développement de la race vers le standard) pour chaque chien.

Vous voulez des chiffres?

En Europe, il y a 4 chiens disponibles à la reproduction et compatibles avec Ayla. Deux sont frères, et l’un a déjà été utilisé pour sa dernière portée (Nanuq). Les deux autres présentent les mêmes types de faiblesses qu’Ayla (en terme de structure), ce que je ne souhaite pas fixer car c’est contraire au standard.

Ayla est une chienne qui a un tempérament « parfaitement » tamaskan. Intelligente, courageuse, curieuse, très ouverte à l’humain, une grosse résistance au stress. Un peu prédatrice, pas mal indépendante, franchement têtue ! Elle a une jolie tête féminine, de belles oreilles, de beaux yeux, une belle couleur, de beaux marquages.
En terme de construction, Ayla mesure 59 cm au garrot, pour un poids de forme à 31kg (et ça fait un chien assez lourd), elle a des allures très sèches et sautillantes, le poitrail large et la fourrure dense mais relativement courte. Ces caractéristiques ne sont pas conformes à ce que vise le standard.

12485984_854477004650620_5994000295954098598_o 13071779_909444999153820_8265926799436141491_o 10866137_719584101473245_3737128418199554517_o

Justement parce que le tamaskan est une race en développement et que le but est de s’approcher du standard et d’y fixer la race, ce n’est pas grave qu’Ayla (comme la plupart des reproducteurs) ne soit pas vraiment dedans. Par contre, ça le serait de ne pas penser les mariages dans le but de rapprocher la race de son but : le standard. 

C’est ici que Merlin entre en jeu.

En effet, quel genre de chien décrit notre standard…? « un chien ayant l’apparence du loup », un chien-loup donc.

Et Merlin, il entre, en terme de construction et d’aspect, parfaitement dans le standard. Prenez ces photos, allez les comparer aux exigences du standard. 

13064641_921986404566346_4321982544737030219_o 13350386_933258283439158_4169387557230659672_o 13198411_921986387899681_5817576858853562528_o

C’est à ça que sert un outcross, apporter du sang neuf et améliorer la race. Ici Merlin peut apporter une construction qui est celle que la race recherche, une belle tête, une belle texture de poil, un mental de chien de compagnie, beaucoup de capacités de communication avec ses congénères et une belle stabilité. Le tout avec un « contenu de loup » peu élevé. Statistiquement les chiots issus de ce mariage seraient proches des 20 %. Cela, allié aux qualités d’Ayla donnera sûrement quelques chiots qui seront plus proches du standard que ne le sont leurs parents pris chacun de leur côté.
Pas tous, mais ceux qui ne seront pas « à la hauteur » seront écartés de la reproduction.

Comment puis-je en être sûre?

Tout d’abord, avant d’être « utilisable » pour les tamaskans, Merlin doit obtenir l’aval d’une commission.
Je sais que c’est quelque chose de totalement flou pour les gens qui ne connaissent pas le fonctionnement interne du comité, et parfois même pour les gens étant « dans » le tamaskan. Alors, laissez moi vous expliquer.

Que dois-je fournir à cette commission pour que la candidature de Merlin puisse être examinée?
Les résultats officiels de tout un tas de tests de santé :

  • Dépistage Dysplasie hanches et coudes, avec évaluation officielle de la British veterinary Association
  • DM
  • DNA ID + Filiation
  • ECVO (tares occulaires)
  • Nanisme
  • MDR1

En bonus le « My Dog DNA » est le bienvenu.

Au delà de ces résultats, je dois également fournir une évaluation vis à vis du standard (cliquez ici pour voir le PDF), étant entendu que ce n’est pas à moi de remplir ces cases, mais à un juge ou au moins un autre éleveur.

Il faut également que je fournisse les résultats d’un test de tempérament (en plus de la case « tempérament » de la fiche d’évaluation vis à vis du standard). Là aussi ce test de tempérament doit être réalisé par un professionnel.

Il est extrêmement clair (et ce doit l’être pour vous aussi, chers lecteurs) que si le moindre de ces tests ne donnait pas de résultats suffisamment bons, Merlin serait écarté de la reproduction.

Une fois l’utilisation de « l’outcross » acceptée par le TDR, ce n’est pas « fini ». En effet, pour éviter qu’un mauvais mariage ait des conséquences trop compliquées à « rattraper » sur la race, les tamaskans de première génération issus d’outcross reçoivent un enregistrement « temporaire », ils doivent à leur tour passer une évaluation de tempérament et de conformation au standard à leur un an, et c’est seulement s’ils la réussissent qu’ils peuvent ensuite être utilisés pour de la reproduction.

En terme de tempérament, ce que j’attends de ce mariage, ce sont des chiots stables, ouverts, curieux, centrés sur leurs humains, sociables avec leurs congénères, pas malades en voiture et… câlins (Oui, c’est primordial!). D’autant plus que, comme pour la portée précédente, nous effectuons une socialisation « extensive » des petits. On les met au monde dans la maison, on les biberonne (par principe, pour la socia), on les trimbale, on les fait tripoter à toute sorte d’humains, on leur montre tous les animaux qu’on peut… Bref, on a tous les ingrédients pour obtenir des chiots… dans le standard.

« Le Tamaskan est un chien amical et affectueux. Il ne doit pas se montrer agressif ou trop réservé face aux gens ou aux autres chiens. Sa grande intelligence et sa volonté de plaire le rendent polyvalent dans ses utilisations aussi bien comme chien de travail que loyal compagnon. »

J’ai déjà écrit de multiples articles à ce sujet, mais le fait que Merlin soit un « chien-loup » (américain, suédois, ou tchécoslovaque, ça ne change rien) n’en fait pas un animal « ingérable ». Il est éduqué. Il marche en laisse, il s’assoit, il se couche, il attend, il revient au rappel… bref, c’est un chien.
D’ailleurs, un des fils de Lupo (Outcross chien loup américain),  le petit Odin, tamaskan de première génération, est actuellement entrain de suivre une formation SAR pour travailler avec son pompier de maître.

Alors, évidemment, nous parlons de chien-loups, de chiens primitifs. Peut-être que les chiots issus de Merlin et Ayla seront destructeurs, peut-être qu’ils seront difficilement propres, peut-être qu’ils seront prédateurs (probablement, d’ailleurs), peut-être que leur exubérance ne sera pas toujours bienvenue, peut-être qu’ils seront voleurs… Mais ça n’en fera pas pour autant de mauvais compagnons. Merlin est un super compagnon, il est par bien des aspects plus « facile » qu’Ayla. Et Ayla, à sa façon, est une parfaite compagne aussi.
Et quand on choisit un chien, on s’oriente vers une race qui, au delà de plaire visuellement, s’accordera avec son mode de vie.

Je vous souhaite à tous d’être aussi détendus et confiants envers vos chiens que ce que je le suis avec Merlin à la fois en Ville et dans la Nature. Et c’est ce à quoi je travaille pour mes futurs adoptants 🙂

 

 

Et Merlin, il écoute?

Merlin, je n’irais pas jusqu’à dire qu’il déchaîne les passions, mais le fait est qu’il suscite beaucoup d’interrogations.

Puis j’ai très (trop?) vite dit que j’avais des projets pour lui. En faire un outcross pour les tamaskans, une portée avec Ayla…. Après tout, il est beau, il a un sang intéressant et une génétique propre, a priori.
Alors vous vous dites que vous voudriez peut-être un chien comme lui, ou un de ses petits. Vous me demandez s’il écoute. Si il est gentil. Si….

Il est beau l’gamin. Enfin, moi, je le trouve beau, et je ne suis pas la seule. Et puisqu’il est beau, qu’il vit avec deux nanas, deux chats et une chienne au caractère bien trempé, c’est que c’est un rêve de chien-loup non?

Bon, on se rappelle que les chiens et les chats sont séparés, on n’a même pas testé Merlin avec les chats tant ces derniers sont remontés contre tout ce qui ressemble à un canidé, de près ou de loin.

Et pour le reste… J’ai de plus en plus de mal à répondre.

Pour moi, pour nous, oui, il est « parfait ».  Dans le sens où il répond à nos attentes.
Il est câlin, il est très bisouilleur. Il nous saute dessus beaucoup trop souvent, mais bon, on gère.
Il est réservé, il évite le contact des gens qu’il ne connait pas, du coup, il ne saute que sur nous, alors ça va.

En laisse, en milieu urbain, il ne panique pas.
D’ailleurs, il marche très bien en laisse.

Il connait les ordres de base, assis, couché, pas bouger, le rappel… Rien n’est parfait, mais il le fait. C’est encore un bébé, je ne sais pas si les choses seront aussi simples lorsqu’il sera mature. Peut-être que ce sera mieux, peut-être que ce sera pire.

En liberté dehors, son rappel est bon, il ne s’éloigne pas, il revient quand on l’appelle. Pas à la seconde, pas comme un berger, mais il revient et il est content, alors nous aussi.
Il est prédateur, alors on anticipe. Et jusqu’à présent, ça marche.

Il est très voleur, et grand, donc on a pris l’habitude de ne rien laisser traîner, y compris les choses non comestibles qu’il pourrait trouver plaisant de déchiqueter. Ou alors, on lui laisse de vieux cartons à dépiauter. C’est le bordel à la maison, mais il est content et on nettoie. Ca nous va.
Le canapé est dégueulasse, mais c’est juste un drap housse à laver. C’est le prix à payer pour les câlins du soir devant la télé. Ca nous va aussi.

Il fait des trous dans le jardin, il se baigne, il marche dans la terre battue, puis il pourrit la maison. On nettoie, il est content, ça nous va.

Merlin n’est pas malade en voiture. C’est génial. Après la souffrance que ça a été pour Ayla, en voyant la souffrance que c’est pour la plupart des petits d’Ayla, pour nous, c’est un confort incomparable.
Pour la plupart des propriétaires de chien, c’est juste normal.

Merlin il est propre. Enfin, globalement. De temps en temps il a des accidents, mais globalement, ça va. Puisque c’est surtout des pipi d’émotions. Nous sommes contentes!
Mais il a 7 mois et demi. Pour vous, ça irait un chien de cet âge « globalement propre »?

Toutes les nuits, ou presque, il nous réveille. Parce qu’il est réveillé, et qu’il veut de la compagnie. Chaque heure gagnée est une victoire. On est contentes. Mais parfois on râle. A son âge, laisser à Ayla un accès à la chambre c’était inenvisageable, alors ça va, c’est pas mal.

Mais du coup, Merlin, il écoute?
J’en sais rien, on a un mode de vie avec lui, avec eux, qui nous convient. Il  ne fait plus pipi sur le lit, il ne détruit pas les meubles. Il est proche de nous, et on se fait confiance.

Mais c’est pas un golden retriever, c’est pas un berger allemand non plus, ni même un husky.
Ce qu’on attend de lui, c’est la même chose que d’Ayla, avec moins d’obligations et de réactivités, puisque c’est encore un chiot, qu’il apprend encore, et nous aussi.
Et pour l’instant, tout va bien.
Mais je ne sais pas si pour vous, avec un chien comme ça, tout irait bien.

Merlin… pré-adolescence et petits pas.

Bonjour,

Il est plus que temps pour le point sur Merlin, pour ses 4 mois, mais avec les chiots « et tout et tout », j’ai pas pris le temps de la faire avant aujourd’hui.

Merlin grandit bien, de façon exponentielle et un peu effrayante, en fait.
Il est maintenant plus grand qu’Ayla, même si elle lui met toujours une dizaine de kilos dans la vue.

11415558_10153404166904429_7058386229876196399_o (1) 11313111_10153390513514429_5850906321699165794_o 11402536_10153404171374429_3312794211077073453_o
C’est un chiot vachement sympa, un plaisir à vivre même si en ce moment il est plein de dents et de pattes!
Ca fait maintenant une semaine qu’il n’a pas fait caca à l’intérieur, et même si c’est encore un peu foireux pour les pipis les progrès sont indéniables.

A l’intérieur, à part les problèmes de propreté persistants, il est globalement très gérable.
Peu de destructions (la nuit, parfois il pique et déchiquette ce qu’on oublie sur les tables…)
Et vachement calme pour un petit gars de son âge.

Sa relation avec Ayla s’apaise enfin. Elle lui permet même de la rejoindre dans la caisse des bébés. Bon, il doit s’y tenir à carreau, mais c’est déjà énorme!

11393287_758324517599203_7322944508552118294_o11401482_758324450932543_3877273480590605762_n

Pour ce qui est de la partie éducation, il a intégré les assis, les couché… La marche en laisse est encore à travailler même si ce n’est pas catastrophique.
En balade en milieu naturel il est top. Il ne s’éloigne jamais (pour l’instant), il est à l’écoute. C’est vraiment un plaisir.
11116472_10153390515989429_6454353572908823752_o 11241232_10153390514744429_297159645798388803_o 11119415_10153390516274429_6784540789260924105_o

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes alors?
Ben pas tout à fait… Ca fait deux trois semaines que Merlin nous fait une méga régression en terme de sociabilité avec les humains.
Lui qui jusque là était proche de la perfection… Avec comme exemple ce tour en festival pour ses trois mois et demi.

Depuis deux semaines c’est un enchaînement de coups de flippe à l’extérieur (en milieu civilisé, hein), et de refus de contact avec nos visiteurs.
C’est la « crise des 4 mois » (mais je ne suis pas sûre que ça existe pour de vrai).
Je crois me souvenir qu’Ayla aussi avait eu une période chiante comme ça.
Alors… On continue à le sortir, tranquillement. Sans trop lui forcer la patte, en lui donnant le temps de décider quoi faire quand il a peur, et en lui laissant la possibilité de refuser le contact s’il n’en veut pas. Après tout, il a le droit.
J’espère juste que ça va passer 🙂

Des idées/conseils à nous donner sur ce point?

Je vous dis à bientôt, j’ai plein de choses à vous raconter sur la nurserie qu’est devenue notre maison !

Le premier mois de Merlin à la maison

Bon, en fait ça fait pas un mois, ça fait trois semaines.
Je me suis trompée.

Bref!

montage ayla et merlin

Bonjour à tous!

Il y a « bientôt » trois mois, je vous faisait le récit de sa naissance. Je vous racontais combien on l’a attendu, avec espoir et angoisse. Combien il a été désiré ce chiot (et croyez moi, quand le gremlins est là, il FAUT l’avoir désiré très fort.)

IMGP1240 IMGP1228 IMGP1076 IMGP1103           IMGP1250            IMGP1249

Verdict?

Plutôt très positif.

Le premier point, le plus important, le plus évident, le plus… Charmant. C’est le fabuleux travail que son éleveuse a réalisé sur la portée.
Merlin, il aime les humains. Très fort.
Merlin, il aime faire des bisous. Beaucoup.
Merlin, il aime les câlins. Genre, tout le temps.

Et ça, après les difficultés de mes premiers mois avec Ayla qui n’en avait rien à faire des humains (pas peur, mais pas d’attirance particulière), c’est génial.

Ensuite, en vrac:

Melin, il n’est pas très têtu. Moins qu’Ayla. Il l’est, mais c’est « facile » à canaliser. Vraiment.
Les bêtises qu’il a fait, c’est quand on était absentes, ou qu’on dormait.

Merlin, il adore Ayla.

Ayla, elle tolère Merlin. Pas plus.
Pas d’agressivité, mais pas d’entrain.
Puis faut pas qu’il remue trop.
En tout cas, pas trop près d’elle.
Sinon, madame râle.

 

Ceci dit, ça va faire trois jours qu’elle ne lui a pas mis de gueulante et depuis hier il a gagné le privilège de lui servir d’oreiller.
De toute façon, Ayla, depuis l’Allemagne, elle est bougonne. Elle veut pioncer sur le canapé, manger du poulet, et faire des siestes à l’ombre.
Alors forcément, le gremlins qui court dans tous les sens en bavardant, ça la soule vite.
En balade, à deux, ça va niquel par contre. Elle lui parle même avec plaisir et surveille qu’il ne soit pas trop loin.

IMGP1437           IMGP1282            IMGP1641

IMGP1647

Merlin il aime bien aller chercher le pain tout seul, sans Ayla. Après une phase où il avait l’air très embêté par l’idée d’avoir une laisse, il s’est bien posé. Il n’est pas trop craintif en milieu civilisé, il faut juste lui laisser le temps de prendre la mesure des trucs qui le surprennent. Et, évidemment, super sociable avec tout le monde. Il a beaucoup de succès.

Merlin il est bavard. Les premiers jours, nous avons découvert une vraie drama queen cachée en lui. Il s’est calmé, mais il s’exprime toujours beaucoup. Quand il est content, quand il n’est pas content, quand il est calme, quand il est excité, même quand il dort.
Perso, j’adore.

Merlin, il a eu beaucoup beaucoup beaucoup de mal à supporter les absences au début. Même si l’absence c’était seulement une porte fermée en raison d’un besoin d’intimité aux toilettes.
Il me suivait même dans mon bain. DANS mon bain.
Pour ce point là, on a fait appel à une amie comportementaliste (Tabaki & Co) qui nous a donné de précieux conseils et est venu voir le gremlins. Bon, quand elle a pu venir, on avait tellement bien travaillé qu’il a été parfait et, limite, elle nous croyait plus….
Actuellement il en est au stade où.. ben ça va. Il peut rester seul dans le jardin (sans humain, sans Ayla) et y faire sa vie sereinement. J’ai pas testé longtemps, mais 10 min / un quart d’heure sans soucis.
En complément, il a pris des fleurs de bach depuis son arrivée, et je vais continuer encore quelques semaines. Pour info : Heather / Fausse Bruyère N° 14.
Surtout que c’est pas compliqué de les lui faire prendre.

Au niveau des bêtises ça a commencé douuuucement, douuuuucement. Mais ça y est, il est lancé. A son actif, pour l’instant, une éponge, un cable hdmi et une lampe.
Et la table basse rongée. Bon, c’est normal, c’est un chiot. J’aurais dû enlever le câble, et je n’avais pas réalisé qu’il était à présent assez grand pour piquer des trucs posés sur la table de la cuisine.

En fait, LE problème, c’est la propreté. Et pas vraiment la propreté « oups un pipi », nonon, « oups un pipi dans le panier du chien/l’autre panier du chien/sur le lit/sur le tapis de l’entrée (etc etc) ». Bref, vous aurez compris, Merlin aime bien faire ses besoins sur des trucs confortables.
Moi j’aime moins qu’il aime bien.
Sur le lit, c’est facile, si il y a des humains qui y dorment, il ne fait pas. Le reste du temps il n’a pas le droit de s’approcher du lit. Voilà.
Le canapé? Et bien, pour une raison mystérieuse, le canapé est épargné par les pipi du gremlins, pourtant, hein, il est confortable mon canapé, et le petit s’en sert pour dormir/jouer/regarder la télé comme tout le monde.
Alors.. Pour l’instant j’ai supprimé les paniers, tapis, trucs confortables…. Et je surveille pour le lit (Enfin, j’essaie. Hier, j’ai échoué. Puis un oiseau a fait caca sur la housse de couette qui séchait. Je pense que c’est une sorte de malédiction.)
Je remettrai les « lits de chien » quand il sera propre (et on sait tous très bien que ça peut être long. Ou pas. Espérons qu’il soit plus réactif qu’Ayla pour cet apprentissage là.)

IMGP1426 IMGP1418 IMGP1508 IMGP1490           IMGP1478            IMGP1515

Voilà pour les nouvelles. On travaille plein de choses. Les bases (assis/couché/viens). Les bonnes manières (on ne saute pas les barrières, on ne gratte pas aux portes, on n’essaie pas de piquer dans les assiettes des gens…), sachant que pour ce point, Ayla aide beaucoup.
Les découvertes…. On est allé à la foire, voir des manèges, des enfants et beaucoup de bruit.
Et c’est pas mal.
Vraiment. Pas mal.

IMGP1574

Anguish and Fulfilment – L’histoire de Merlin

26 janvier 2015, lundi matin.

Ça fait deux jours que je tourne en rond et que je passe un temps indécent collée à mon téléphone/devant mon pc.
Elle va bientôt mettre bas.

C’est une aventure qui a commencé il y a plus d’un an et demi. Lorsqu’Ayla s’est retrouvée à nouveau seule après le départ de mon ex et de son chien.
Une évidence, doublée d’une envie, il en fallait un second.

J’aimerais pouvoir dire que j’ai hésité, que je me suis demandée ce qui serait le plus approprié (en terme de race/type) pour Ayla et moi. Mais, honnêtement, pas du tout. Je voulais un chien-loup.
Pas un tchèque, pas un saarloos, pas un tamaskan. Un joli bâtard, un chien plus typé qu’Ayla, mais encore « chien ».
J’avais des amis qui projetaient une portée. J’ai demandé, on m’a dit oui.

La chienne, c’est Ankhara. Chien-loup tchécoslovaque à poil long (non confirmable).
Née à l’élevage Nivisregem (Italie), et appartenant à la Louve des Carpates (France).
Ankhara c’est un poil que j’adore, des yeux très obliques et d’un bel ambre clair, de jolies oreilles et une morphologie de compétition.
C’est aussi pas mal de caractère, une bonne résistance au stress et un chien qui travaille sur des shootings et de petits tournages.

 

Le chien, c’est Hiro. Oui, Hiro. A mon sens le plus joli bleu qui existe en Europe.

Upper mid content. Fils de Brzo (lignée spencer) et Noomi, c’est exactement le type de sang qui m’intéresse.

 

Alors le mariage des deux… Quel fantasme!

C’est une histoire d’attente fiévreuse. D’abord durant de si long mois, l’attente du déclenchement des chaleurs d’Ankhara. Ensuite, ces quelques jours où nous suivions en direct la rencontre et les rapprochements entre les deux « fiancés », jusqu’à la, puis les, saillies tant espérées.

Ensuite, ces quelques semaines d’angoisse avant l’échographie. Puis encore trois semaines jusqu’à samedi dernier pour la radio (qui semble annoncer 9 chiots!!!) et maintenant… L’attente de la mise-bas. Ankhara fait des blagues, sa température chute, puis remonte, puis chute encore. Elle arrête de manger. S’installe dans sa caisse de mise bas, haletante, puis en ressort tranquillement.

Moi, je regarde sur internet. Que veulent dire les variations de température? Qu’en déduire? J’appelle l’éleveuse, puis mon amie Mathou qui espère aussi un chiot de cette portée. On attend, on essaie de prévoir ce qui ne peut l’être. On demande des avis, on se projette, puis à nouveau cette peur « Et s’il n’y avait pas assez de mâles? ».
Alors on attend, encore.

Lorsque vous lirez ce texte, le dénouement aura déjà eu lieu.
Là, à 10h25 ce lundi matin, j’attends et j’espère.

Midi
Pourquoi lui, pourquoi eux?

Parce que je voulais un chien-loup typé, avec un type particulier (et je compte sur Hiro pour l’amener). Parce que je voulais un low/tout petit mid(qui reste « chienisable »). Parce que je ne suis pas fan du physique et du caractère des CLT/CLS (je les aime affectueux et fusionnels comme les CLS, mais sans la flipette trop souvent présente dans la race).
Parce que je suis tombée amoureuse, il y a presque trois ans, des « productions » de Brzo.
Parce que j’ai flashé sur Ankhara et que ce mariage alliait tout ce que je recherchais.
Parce qu’au début je ne voulais pas de chien-loup – et que c’est pour cela qu’Ayla est un Tamaskan (fail) – puis qu’il y a eu le petit blanc…
Parce que c’est bien de réaliser ses rêves.

Et en plus, les parents sont testés.
Tous les deux clairs de DM.
Hiro a fait sa radio des hanches.
Et même des tests de couleur….

Les pédigrés sont connus (au moins sur trois générations).
Miracle dans ce monde là.

Un super travail sera fait sur les chiots.

Et même si Ankhara trace plus qu’Hiro (ce qui est tout à fait possible), les petits seront très beaux.

Oh et…. Je veux un mâle. Un compagnon pour Ayla.

 

Mardi 27 janvier, au matin

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma mère.
Je ne travaille pas, mais j’ai une journée bien remplie. Il faut ramener Tyr chez lui, aller à Florac à un rendez vous médical puis à Ales récupérer des granulés et un colis.
J’ai été réveillée un peu avant 8h par un sms de Mathou. « Ankha a perdu les eaux!!! »

Immédiatement, toujours embrumée, je me précipite sur facebook. Facebook qui, bien évidemment, plante. Chez Mathou aussi.
Dix minutes d’excitation frustrée pour qu’enfin les messages se chargent. Rien de bien renversant. Les eaux ont été perdues, la chienne est agitée et se regarde les flans. C’est le début.
Mais un début qui peut durer jusqu’à une douzaine d’heures.
Brumes matinales. Il a un peu neigé cette nuit.

Des cris de chien dans le salon, Ayla et Tyr se battent de bon matin. Sortir du lit en catastrophe, séparer les débiles. Calmer les esprits.
Respirer.

Bon, un café et du nutella.
La journée s’annonce dense.

17h
Nous sommes rentrées. Rien de neuf. Ankhara en est toujours au même point.
Et nous aussi. S’occuper des animaux. Garder un oeil sur facebook « au cas où » et faire passer le temps…

20h
Ankhara commence à avoir des pertes vertes, elle semble très mal à l’aise.
Maintenant, ce n’est plus qu’une question d’heures. MEGA STRESS.

23h30
Toujours rien de nouveau. On va dormir.

 

Mercredi 28 janvier

3h07 (du matin, hein)
J’ouvre un oeil peu assuré. Dans mon dernier rêve, j’ai cru entendre mon téléphone. Dans le doute, je regarde.
Ah… Effectivement.
Trois sms de Mathou. Un à 1h46, un à 1h50 et un à 3h05. Et même un appel manqué, à 2h32. Faut croire que j’ai le sommeil profond parfois.
Ankhara a commencé la mise-bas. Trois bébés sont déjà nés, dont un premier mâle.
Impossible de me rendormir. Bon, se lever, une clope, un verre d’eau et on verra.
« Qu’est-ce qu’il se passe? »
Sourire niais.
Bébés chiens!

Une heure, un petit mâle et une petite femelle plus tard, retour au lit. Je travaille demain, il FAUT que je dorme. Même si, vraiment, le coeur n’y est pas.

7h
Message de Mathou (qui, vraiment, en aura voulu à mon sommeil.)
« Deux autres mâles <3 »

Explosion de joie. Il est né!

Et il s’appellera Merlin!

Bienvenu au monde mon ptit bout.
On va vivre plein de merveilleuses aventures ensemble 🙂

Ankhara et ses petits

 

 

TOUTES LES PHOTOS DE CET ARTICLES APPARTIENNENT A VERONIQUE GERAULT ET IRIS MÜLLER-DIETRICH