Merlin… pré-adolescence et petits pas.

Bonjour,

Il est plus que temps pour le point sur Merlin, pour ses 4 mois, mais avec les chiots « et tout et tout », j’ai pas pris le temps de la faire avant aujourd’hui.

Merlin grandit bien, de façon exponentielle et un peu effrayante, en fait.
Il est maintenant plus grand qu’Ayla, même si elle lui met toujours une dizaine de kilos dans la vue.

11415558_10153404166904429_7058386229876196399_o (1) 11313111_10153390513514429_5850906321699165794_o 11402536_10153404171374429_3312794211077073453_o
C’est un chiot vachement sympa, un plaisir à vivre même si en ce moment il est plein de dents et de pattes!
Ca fait maintenant une semaine qu’il n’a pas fait caca à l’intérieur, et même si c’est encore un peu foireux pour les pipis les progrès sont indéniables.

A l’intérieur, à part les problèmes de propreté persistants, il est globalement très gérable.
Peu de destructions (la nuit, parfois il pique et déchiquette ce qu’on oublie sur les tables…)
Et vachement calme pour un petit gars de son âge.

Sa relation avec Ayla s’apaise enfin. Elle lui permet même de la rejoindre dans la caisse des bébés. Bon, il doit s’y tenir à carreau, mais c’est déjà énorme!

11393287_758324517599203_7322944508552118294_o11401482_758324450932543_3877273480590605762_n

Pour ce qui est de la partie éducation, il a intégré les assis, les couché… La marche en laisse est encore à travailler même si ce n’est pas catastrophique.
En balade en milieu naturel il est top. Il ne s’éloigne jamais (pour l’instant), il est à l’écoute. C’est vraiment un plaisir.
11116472_10153390515989429_6454353572908823752_o 11241232_10153390514744429_297159645798388803_o 11119415_10153390516274429_6784540789260924105_o

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes alors?
Ben pas tout à fait… Ca fait deux trois semaines que Merlin nous fait une méga régression en terme de sociabilité avec les humains.
Lui qui jusque là était proche de la perfection… Avec comme exemple ce tour en festival pour ses trois mois et demi.

Depuis deux semaines c’est un enchaînement de coups de flippe à l’extérieur (en milieu civilisé, hein), et de refus de contact avec nos visiteurs.
C’est la « crise des 4 mois » (mais je ne suis pas sûre que ça existe pour de vrai).
Je crois me souvenir qu’Ayla aussi avait eu une période chiante comme ça.
Alors… On continue à le sortir, tranquillement. Sans trop lui forcer la patte, en lui donnant le temps de décider quoi faire quand il a peur, et en lui laissant la possibilité de refuser le contact s’il n’en veut pas. Après tout, il a le droit.
J’espère juste que ça va passer 🙂

Des idées/conseils à nous donner sur ce point?

Je vous dis à bientôt, j’ai plein de choses à vous raconter sur la nurserie qu’est devenue notre maison !

Une balade ratée…

Bonjour à tous,

D'abord un avertissement : il y a plein de videos dans cet articles, et le son est globalement pourri. Désolée :D

Un petit article au sujet de la balade d’hier après-midi, qui vaut le coup d’oeil…

Vous savez, quand j’ai ajouté Ayla à la population de ma maison, j’avais en tête ces « images d’épinal » où je pourrai me balader dans la nature avec mon chien libre à mes côtés, m’asseoir pour profiter et qu’elle vienne s’allonger à mes côtés… Une belle idée de complicité, de douceur et de facilité.
En vrai, ce genre de moments arrivent très rarement, et dans les faits…. Mes balades se sont transformées en « Ayla’s time » où je passe mon temps à surveiller le chien, à tenter de garder le contrôle sur le chien, à m’inquiéter pour le chien, à faire travailler le chien…

Hier, c’était un bon exemple de balade un peu foireuse comme ça, où je rentre chez moi dégoûtée.
Ca partait « mal » de toute façon… L’endroit où je voulais initialement me rendre était inaccessible à cause de grosses congères qui bloquaient le chemin d’accès… Ce qui transformait théoriquement une « balade » de 4 km en marche dans la neige pendant 8 km.
Ca peut avoir son intérêt, mais l’après midi était déjà bien avancée et j’étais attendue au restaurant trois heures plus tard.
J’ai donc choisi de laisser ma voiture à l’entrée des congères et de rester dans le coin avec Ayla…. De grands champs, des plaques de neige, pas de troupeaux… Je pensais que ça pourrait être cool aussi.
D’ailleurs, les débuts de la balade se sont plutôt bien passés.

 

Mais très vite, Ayla m’a « oublié »… C’est assez évident dans les videos ci dessous où elle ne tourne même pas une oreille quand je la rappelle.
Sentiment très mitigé… D’un côté je suis bien entendu contente de la voir s’amuser comme ça, après tout c’est en majeure partie pour ça que je l’ai amené là.
D’un autre côté, comme d’habitude, la petite pointe au coeur, la déception et la remise en question de mois de travail en arrière plan.
Mais bon, pas bien grave.

 

Quelques minutes plus tard (ça devait faire une demie heure qu’on marchait dans le coin) un 4×4 est apparu sur la route. Arrivé au niveau des congères il est sorti du chemin pour les contourner dans le pré où nous nous trouvions et Ayla… Elle est parti derrière.
Panique, mon chien qui se confond très bien sur ce genre de sol, ventre à terre vers la voiture. Moi qui m’égosille dans le vide (ni le 4×4 ni Ayla ne se sont arrêtés) à 200m de là, donc beaucoup trop loin pour tenter quoique ce soit « physiquement ».
Bref, la cata, et une grosse grosse flippe.
Une fois que le 4×4 a passé l’horizon (et que je n’ai plus été à portée de vue), la débile est revenue. Puis repartie. Puis revenue. Puis repartie. Puis revenue.
Je vous laisse imaginer mon état de nerfs…

Du coup, après 40 min de balade, sanction. La demoiselle en laisse (et tout le monde se doute que ça n’a pas été particulièrement simple de la récupérer), fini la récré, on va bosser.

S’en est suivi quasiment une heure de marche au pied, assis, coucher, pas bouger, viens ici (avec des « rattrapages » de chien à la volées assez acrobatiques…)

Et tout cela avec une chienne… Chiante. Qui fait ce que je lui ordonne (puisqu’à ce stade, ce n’est plus une demande), mais clairement à contre cœur (chouine, porte son attention sur tout sauf sur moi, tente de se soustraire à chaque possibilité…).
Dans l’idéal, il m’aurait fallu avoir la longe, ça aurait calmé les exercices de rappel… Mais je ne l’avais pas.

 

Entre temps, des randonneurs sont passés… Vous avez une explication (presque audible) vers 1’20. Je vous laisse apprécier le cinéma de la poilue.

 

Et le 4×4 est revenu… (Et pour le coup, ça a globalement été.)


Enfin voilà, c’est pas toujours facile, ni même agréable.

Et hier, ben c’était juste chiant.

 
Aller, sans rancune Ayla.

 

 

Promenade !

Bonjour à tous,

Ce week-end j’ai du travail à faire, du coup je suis pas trop trop dispo pour les poilus.

Donc on a séché les « cours » hier après midi, et fait une petite balade à la place.
Un peu pareil aujourd’hui, balade ce matin, puis Ayla a joué toute seule comme une grande dans le jardin. Là je vais me remettre au travail et on retournera se promener en fin de journée.

Cependant, j’ai quand même pris le temps de vous faire une vidéo à de la promenade de ce matin. Ca marchera mieux qu’un long discours pour vous donner une idée de là où on en est avec Ayla 🙂

On commence à pouvoir travailler « en libre », sans laisse. C’était impossible encore quelques semaines en arrière.
Je suis contente.

Accrochez vous, la video dure presque dix minutes!

A bientôt.

Emi


 

Des nouvelles

Bonjour à tous,

C’est Emilie, la maman (non biologique) d’Ayla.
Je prends la plume pour plus de facilité, sachant que miss catastrophe est en phase « crise d’adolescence » et est trop occupée par ses hormones pour prendre le temps d’écrire.

Il s’en est passé des choses depuis cet été…

Nous avons rencontré tout un groupe d’amoureux des chiens-loups en août. Un gros week end, bien fatigant, et super sympa. En tant qu’humaine j’ai rencontré des gens géniaux (que je suis retournée voir quelques semaines plus tard avec Ayla, début octobre pendant une semaine.)
Au programme lors de ce rassemblement : covoiturage, pique nique en forêt, baignades dans un lac, balade en forêt, camping, discussion nocturne sur une terrasse accueillante.
Ayla de son côté s’est faite plein de nouveaux copains et a pu nous laisser juger de son caractère pour le moins affirmé (quand on pense qu’on avait ici affaire à un chiot de même pas cinq mois…)

Nous y sommes donc retournés une semaine en octobre : logées chez Vero (moment pub : Véronique Bret, photographe animalier, n’hésitez pas à visiter sa page! Il y a des bouts d’Ayla dedans!) et sous la garde de Jean pour les journées.
Je me suis régalée… Revu quelques personnes (et chiens!) que j’avais déjà croisés avec plaisir la dernière fois et que j’ai pu mieux apprendre à connaître : Blandine (avec Gamin et la sublime Lupa…), Lilia (avec Gadou, Totem, Tex et Lucie)…
Mais également rencontrer de nouvelles personnes : Jean Marc l’éducateur canin qui m’a appris beaucoup de choses (en très peu de temps).
(Non, je n’ai pas été traumatisée. Je serai forte et je deviendrai une leadeuse. Un jour. Mais vite.)
Et bien sûr Jean, Marine et tous les loulous… (Cabale <3).
Vero nous a également amené voir l’océan! Super matinée, moins bonne soirée avec Ayla qui a vomi une dizaine de fois en moins de deux heures (véto, inquiétude…) Quelle idée de « goûter » le sable et l’eau de mer..  Quand on pense qu’elle est née sur une île!!!

J’en profite pour remercier encore Véro, Jean et Marine pour leur accueil, leur investissement, leur patience et leur gentillesse!

Pendant tout ce temps… J’ai Déménagé!  Et oui, enfin le jardin, enfin la maison seule, la baignoire et le poêle à granulés!
Ca fait maintenant deux semaines que nous sommes installés tous les 4 (les deux chats, miss catastrophe et moi…)
Nous prenons doucement nos marques… Suite à une « fugue » d’Ayla (qui est allée courir après les poules de la voisine, shame on me) j’ai pas mal travaillé au renforcement de la clôture et dès la semaine prochaine une clôture électrique devrait venir finaliser le tout (et aider ma tranquillité d’esprit.)

J’ai également passé énormément de temps à profiter de mon temps libre (vacances… Je reprends lundi :'() pour travailler énormément avec Ayla. La demoiselle va avoir 8 mois le 25 octobre et est en pleine remise en question de tout. Après trois semaines passées h24 avec elles (et une heure de travail journalier avec elle en plus du « quotidien » les choses ont l’air de rentrer doucement dans l’ordre… Mais ça n’a pas été simple. Dur la transformation d’un bébé chien câlin et pas contrariant en adolescent rebelle qui remet en question toute forme d’autorité et de contrainte et semble avoir tout oublié des six mois d’éducation précédent…. Je suis passée par de gros moments de ras le bol et de découragement. Heureusement que je suis entourée par des personnes compétentes, positives et de bon conseil. 🙂

Voilà pour le gros des nouvelles.
Je vous laisse avec quelques photos de la rencontre d’août, de notre quotidien et de la vue de la nouvelle maison (hihihi).

A très bientôt!