Tests de santé : récapitulatif

Bonjour à tous,

Les tests de santé des chiens sont déjà détaillés dans leurs pages sur le site internet.
Ici pour Ayla.
Ici pour Merlin.

Mais les mises à jour ne sont pas forcément visibles, alors aujourd’hui, pour fêter la fin de ce marathon, je vous propose un récapitulatif.

En ce qui concerne Ayla (Blufawn Dolly Parton) du Lignage.
Femelle tamaskan née le 25/02/2012
Identification génétique : Oui14425542_1001357939962525_8652870258900514220_o
Père: Shogun (Alba O’Shean at Blustag)
Mère: Geri (Blufawn Ginger)
Résultats du test génétique de filiation
HD: BVA 14
DM: Normal (N/N) (par héritage)
MyDogDNA : Cliquez pour lire le rapport
ECVO (eyes) : fait – aucune tare oculaire
Embark vet : cliquez pour voir les résultats

En ce qui concerne Merlin (of Ysengrin) du Lignage
Mâle croisé chien loup (tchèque x américain), né le 28/01/2015
Identifications ADN : 14257466_1000916530006666_3320248246895351661_o
DNA ID (AKC, neogen)
DNA ID (ISAG, Antagen)
DNA Parenting
HD : BVA 10 (équivalent FCI A)
ED : BVA 0 (aucun signe de dysplasie)
DM : Normal (N/N)
MDR1 : Normal (N/N)
NAH : Normal (N/N)
ECVOfait – aucune tare oculaire (mais de petits défauts non handicapants, plus d’infos en suivant le lien)
MyDogDNA : Cliquez pour lire le rapport   (MAJ le 28 octobre 2016)
Embark vet : cliquez pour voir les résultats

C’est donc avec beaucoup de joie qu’aujourd’hui je suis en mesure d’annoncer que nos deux chiens sont indemnes (et non porteurs) de maladies héréditaires.

 

Pourquoi Merlin serait un « outcross » de valeur pour les Tamaskans.

Bonjour,

Aujourd’hui, il est question des raisons pour lesquelles Merlin serait un outcross de valeur pour les Tamaskans.

Pour resituer, nous parlons de Merlin, un chien mâle, croisé chien-loup américain et chien-loup tchécoslovaque, au pedigree connu sur plusieurs générations (disponible sur sa page), certains de ses ancêtres ayant même des résultats de tests de santé connus. Ses parents sont stables. Merlin est né le 28 janvier 2015 et est un chien loup à « petit contenu de loup » (low content). Il mesure 70 cm au garrot et pèse 32 kg (aux dernières nouvelles).
La page de Merlin sur le site internet : Merlin – Chien-loup (croisé).

En préambule, je vous invite à (re)prendre connaissance du standard des Tamaskan.
Ici en Français : http://www.tamaskan.fr/?page_id=14

Et là, sur le site officiel, en anglais, pour ceux qui pourraient douter de la légitimité de la traduction du club français : http://www.tamaskan-dog.org/breed-info/breed-standard.php

Ensuite, je voudrais rappeler que la présence de chien-loup dans le tamaskan est acquise, officielle, assumée et même revendiquée depuis 2012. En effet, depuis cette date, d’autres chiens-loups ont été rajoutés (de manière parfaitement transparente) aux lignes déjà existantes. Ces chiens-loups sont au nombre de quatre : un chien-loup tchèque LOF (Xolotl z Peronowki at Van’t Aelse Sluske) en Hollande, un chien-loup américain mid content (Lupo vom Fenriersgard) en Croatie et deux Svensk Varghund : un low content Midas at Vargskuggans (Midas) en Suède, une très low content Bligärdens Avon at Vargskuggans en Suède aussi.

A côté de cela, ont également été rajoutés au « genepool » des tamaskans cinq chiens pas du tout loup : deux huskys LOF (Arrow (USA) et Ninja (Allemagne)), un berger blanc suisse (Invincible Zente Lords Of The White Shepherd (Zente)) en Croatie, un berger belge Groenendael (Inara (affixe tenu secret)) en Hollande, une croisée tamaskan x berger allemand (Morass Atlas at Van’t Aelse Sluske), en Hollande aussi.

Tous ces chiens sont présentés sur le site officiel du tamaskan Dog Register, sur cette page : http://www.tamaskan-dog.org/breed-info/foundation-dogs/

Les photos sont cliquables et vous trouverez pour chacun un portrait reprenant les principales informations pour chaque chien, y compris sa race et les résultats de ses tests de santé. 

Voilà pour la transparence. 

Pourquoi est-ce que nous faisons ça?

Parce que l’ajout d’outcross est nécessaire à la diversité génétique de la race. Pour rappel, le projet tamaskan est en cours depuis une dizaine d’année maintenant. Ayla était le 363ème individu à naître. Sa première portée est enregistrée entre les numéros 587 et 595. Un an plus tard, en étant large, comptons 700 individus. Il y a en moyenne une dizaine de portée qui naissent par an. Il y a en moyenne 10% des chiens enregistrés qui seront disponibles à la reproduction.  

Disponibles à la reproduction, ça veut dire que les propriétaires feront les tests de santé obligatoires (hanches, coudes, DNA ID+filiation, ECVO, DM) et garderont leur chien « entier ». Ca ne veut pas forcément dire que ces chiens se reproduiront, ou, s’ils se reproduisent, qu’ils se reproduiront « beaucoup ».

En partie parce que très peu d’entre nous sont des éleveurs professionnels et qu’en tant qu’amateurs passionnés, faire naître une portée (et le faire bien) est un travail immense, en amont, pendant et après pour le suivi des chiots. Et j’aime croire que ce travail, nous le faisons tous bien, et donc y consacrons les ressources, l’énergie et le temps nécessaires.
Et d’autre part parce qu’il y a peu de partenaires potentiels (en terme de consanguinité) et intéressant (en terme de développement de la race vers le standard) pour chaque chien.

Vous voulez des chiffres?

En Europe, il y a 4 chiens disponibles à la reproduction et compatibles avec Ayla. Deux sont frères, et l’un a déjà été utilisé pour sa dernière portée (Nanuq). Les deux autres présentent les mêmes types de faiblesses qu’Ayla (en terme de structure), ce que je ne souhaite pas fixer car c’est contraire au standard.

Ayla est une chienne qui a un tempérament « parfaitement » tamaskan. Intelligente, courageuse, curieuse, très ouverte à l’humain, une grosse résistance au stress. Un peu prédatrice, pas mal indépendante, franchement têtue ! Elle a une jolie tête féminine, de belles oreilles, de beaux yeux, une belle couleur, de beaux marquages.
En terme de construction, Ayla mesure 59 cm au garrot, pour un poids de forme à 31kg (et ça fait un chien assez lourd), elle a des allures très sèches et sautillantes, le poitrail large et la fourrure dense mais relativement courte. Ces caractéristiques ne sont pas conformes à ce que vise le standard.

12485984_854477004650620_5994000295954098598_o 13071779_909444999153820_8265926799436141491_o 10866137_719584101473245_3737128418199554517_o

Justement parce que le tamaskan est une race en développement et que le but est de s’approcher du standard et d’y fixer la race, ce n’est pas grave qu’Ayla (comme la plupart des reproducteurs) ne soit pas vraiment dedans. Par contre, ça le serait de ne pas penser les mariages dans le but de rapprocher la race de son but : le standard. 

C’est ici que Merlin entre en jeu.

En effet, quel genre de chien décrit notre standard…? « un chien ayant l’apparence du loup », un chien-loup donc.

Et Merlin, il entre, en terme de construction et d’aspect, parfaitement dans le standard. Prenez ces photos, allez les comparer aux exigences du standard. 

13064641_921986404566346_4321982544737030219_o 13350386_933258283439158_4169387557230659672_o 13198411_921986387899681_5817576858853562528_o

C’est à ça que sert un outcross, apporter du sang neuf et améliorer la race. Ici Merlin peut apporter une construction qui est celle que la race recherche, une belle tête, une belle texture de poil, un mental de chien de compagnie, beaucoup de capacités de communication avec ses congénères et une belle stabilité. Le tout avec un « contenu de loup » peu élevé. Statistiquement les chiots issus de ce mariage seraient proches des 20 %. Cela, allié aux qualités d’Ayla donnera sûrement quelques chiots qui seront plus proches du standard que ne le sont leurs parents pris chacun de leur côté.
Pas tous, mais ceux qui ne seront pas « à la hauteur » seront écartés de la reproduction.

Comment puis-je en être sûre?

Tout d’abord, avant d’être « utilisable » pour les tamaskans, Merlin doit obtenir l’aval d’une commission.
Je sais que c’est quelque chose de totalement flou pour les gens qui ne connaissent pas le fonctionnement interne du comité, et parfois même pour les gens étant « dans » le tamaskan. Alors, laissez moi vous expliquer.

Que dois-je fournir à cette commission pour que la candidature de Merlin puisse être examinée?
Les résultats officiels de tout un tas de tests de santé :

  • Dépistage Dysplasie hanches et coudes, avec évaluation officielle de la British veterinary Association
  • DM
  • DNA ID + Filiation
  • ECVO (tares occulaires)
  • Nanisme
  • MDR1

En bonus le « My Dog DNA » est le bienvenu.

Au delà de ces résultats, je dois également fournir une évaluation vis à vis du standard (cliquez ici pour voir le PDF), étant entendu que ce n’est pas à moi de remplir ces cases, mais à un juge ou au moins un autre éleveur.

Il faut également que je fournisse les résultats d’un test de tempérament (en plus de la case « tempérament » de la fiche d’évaluation vis à vis du standard). Là aussi ce test de tempérament doit être réalisé par un professionnel.

Il est extrêmement clair (et ce doit l’être pour vous aussi, chers lecteurs) que si le moindre de ces tests ne donnait pas de résultats suffisamment bons, Merlin serait écarté de la reproduction.

Une fois l’utilisation de « l’outcross » acceptée par le TDR, ce n’est pas « fini ». En effet, pour éviter qu’un mauvais mariage ait des conséquences trop compliquées à « rattraper » sur la race, les tamaskans de première génération issus d’outcross reçoivent un enregistrement « temporaire », ils doivent à leur tour passer une évaluation de tempérament et de conformation au standard à leur un an, et c’est seulement s’ils la réussissent qu’ils peuvent ensuite être utilisés pour de la reproduction.

En terme de tempérament, ce que j’attends de ce mariage, ce sont des chiots stables, ouverts, curieux, centrés sur leurs humains, sociables avec leurs congénères, pas malades en voiture et… câlins (Oui, c’est primordial!). D’autant plus que, comme pour la portée précédente, nous effectuons une socialisation « extensive » des petits. On les met au monde dans la maison, on les biberonne (par principe, pour la socia), on les trimbale, on les fait tripoter à toute sorte d’humains, on leur montre tous les animaux qu’on peut… Bref, on a tous les ingrédients pour obtenir des chiots… dans le standard.

« Le Tamaskan est un chien amical et affectueux. Il ne doit pas se montrer agressif ou trop réservé face aux gens ou aux autres chiens. Sa grande intelligence et sa volonté de plaire le rendent polyvalent dans ses utilisations aussi bien comme chien de travail que loyal compagnon. »

J’ai déjà écrit de multiples articles à ce sujet, mais le fait que Merlin soit un « chien-loup » (américain, suédois, ou tchécoslovaque, ça ne change rien) n’en fait pas un animal « ingérable ». Il est éduqué. Il marche en laisse, il s’assoit, il se couche, il attend, il revient au rappel… bref, c’est un chien.
D’ailleurs, un des fils de Lupo (Outcross chien loup américain),  le petit Odin, tamaskan de première génération, est actuellement entrain de suivre une formation SAR pour travailler avec son pompier de maître.

Alors, évidemment, nous parlons de chien-loups, de chiens primitifs. Peut-être que les chiots issus de Merlin et Ayla seront destructeurs, peut-être qu’ils seront difficilement propres, peut-être qu’ils seront prédateurs (probablement, d’ailleurs), peut-être que leur exubérance ne sera pas toujours bienvenue, peut-être qu’ils seront voleurs… Mais ça n’en fera pas pour autant de mauvais compagnons. Merlin est un super compagnon, il est par bien des aspects plus « facile » qu’Ayla. Et Ayla, à sa façon, est une parfaite compagne aussi.
Et quand on choisit un chien, on s’oriente vers une race qui, au delà de plaire visuellement, s’accordera avec son mode de vie.

Je vous souhaite à tous d’être aussi détendus et confiants envers vos chiens que ce que je le suis avec Merlin à la fois en Ville et dans la Nature. Et c’est ce à quoi je travaille pour mes futurs adoptants 🙂

 

 

Les petits ont 5 semaines….

Et waouw, cinq semaines de chiots, c’est 5 semaines (bon, surtout trois) de travail acharné.
Il faut nettoyer (beaucoup, tout le temps) câliner (énormément), nourrir (incroyablement), abreuver (didiou!), socialiser (les humaines aussi), jouer (tadada tadada), empêcher le pré adolescent de mâcher les bébés (sans aucune méchanceté, mais parfois il se laisse emporter par son enthousiasme) etc etc….

A cinq semaines, on commence à voir les caractères qui se dessinent… Alors je voulais partager nos découvertes!

11700973_768105689954419_2766341489864985945_oIl y a Fool, qui n’a peur de rien, et qui adoooooore embêter ses frères et soeur. Genre, fort.
Mais avec les humains, elle est cool, même si elle aime un peu trop les lacets.
Elle va s’appeler Unn, et vivra à Cherbourg, dans le nord du nord.

 

Il y a B10562724_768105609954427_9162479558680571931_oee, la « bee-chette » qui s’appellera Joumbee et va apprendre à faire du Taekwendo à Sarlat.
Bee, elle est chou-bee (ok j’arrête). Plutôt calme et contemplative. Elle est TRES TRES proche des humains, même si elle ne rechigne pas à une bonne seance de jeu avec la fratrie, ou de tirage de la queue de Merlin.

 

Il y a Délicatesse, qui va s’appeler M11709878_768105813287740_4207516760027753889_oakea et apprendre la politesse à Dyson et suivre les enseignements du sage Fidji en Auvergne.
Elle, elle est indépendante, curieuse et volontaire. Ils ne vont pas s’ennuyer les garçons!
Et puis… Quelle beauté! Ca en ferait oublier ses moments pleins de crocs.

 

Il y a Patience, qui v11709747_768105763287745_1150317515507188510_oa s’appeler Taïga et qui va vivre avec des amis chers à notre coeur près de Montpellier.
C’est une observatrice. Patience, elle regarde, elle écoute, elle analyse PUIS elle agit.
Elle fait donc partie du duo des « toumous ». Patience, on tombe tous amoureux de son regard doux, mais attention, quand elle a décidé un truc c’est pas pour de faux!

Il y a Kettricken, qui va s’appeler Yindi et 11698934_768105713287750_3020027865869399817_oqui va envahir la Belgique. Ketti c’est pas une endormie. Ketti elle initie toujours les découvertes, elle fonce et n’a peur de rien ni de personne. Ketti elle s’exprime beaucoup, et croyez moi, elle a de la voix. C’est une mini Ayla, une sorte de copier/coller génétique assez troublant. Et surtout, Ketti elle est très forte en bisou et elle n’aime pas être seule. Alors je pense que sa maison très habitée (maman, papa, enfants, cochons, labrador…) va bien lui convenir!

11416391_768105809954407_9072219848710272267_oIl y a l’autre « toumou », Vérité, qui va s’appeler Rollo et va vivre une vie rêvée en Corse. Vérité, le « petit frère », le fils à sa môman lalou, c’est peut-être le plus touchant, certainement le plus doux. Pas vindicatif, même si joueur, il aime bien faire sa vie. A force de papouilles on l’a convaincu de bisouiller les humains et parfois il demande des câlins de son propre chef. Mais clairement, son activité préférée c’est dormir.

Il y a Fitz, qui va s’appeler Anouk, qui est le plus dé11221682_768105623287759_8520695337486345827_ogourdi et va partir gambader en Allemagne. Fitz il se déplace super bien, il saute partout, il court partout, et puis il s’arrête, il s’assoit et il regarde le monde avec ses grandes oreilles et son petit sourire. Fitz il est extrêmement mignon quand il arrête de sautiller dans tous les sens. Il fait des supers câlins, des supers bisous et, quand on est trop loin, de supers regards d’amour. Juste comme ça. Fitz il aura des bébés humains et leur mère à regarder tout le temps, tous les jours, et ça devrait le rendre heureux.

11411748_768105619954426_6414982493977344959_oIl y a le petit boudin, Chevalerie, qui va s’appeler Aslaugh et séduire la Belgique. Chev, c’est mon chouchou. Il est très proche des humains, très attentif à eux. C’est le plus gros et en positions statiques le plus doué (forcément, l’inertie…). Chev il est cooool, il joue, il dort, il regarde le monde en souriant. Il est dans la moyenne des comportements, mais avec plus de poils que les autres.

 

10285310_768105719954416_3067740217568192597_oIl y a Oeil de Nuit, qui va s’appeler Djuke, et qui est un gros doudou décidé. Il est caustaud lui aussi, et fait des réserves pour aller affronter l’hiver Allemand, c’est sûr.
Nenuit, il va, comme Fitz, habiter à 20 min de chez papa et son frangin. C’est cool.
Nenuit, il est dégourdi, curieux, un peu moins speed que Fitz et plutot volontaire. Il adoooore les humains et jouer. D’ailleurs, c’était le premier à savoir faire un appel au jeu!

Et tout ce petit monde nous fait vivre de sacrées aventures…
Parfois c’est drôle, parfois c’est effrayant, de temps en temps c’est triste, c’est souvent mignon, et toujours fatigant… Mais ça valait le coût!

Et eux.. Ils s’éclatent!

 

Les mamelles en feu…

Un dimanche tout ce qu’il y a de plus classique. La journée s’est bien passée, on a vu du monde, on a bien mangé.
Merlin est claqué, les chiots dorment, Ayla joue avec les jouets des chiots et nous, on s’est posées devant Grey’s anatomy. Un petit épisode et puis dodo.

IMGP1428

Milieu de l’épisode, 22h30, Ayla nous rejoint, sans jouet et s’assoit en face de nous.

Son attitude, sa posture sont bizarres. Je me lève, et lui pose une main sur l’épaule.
Merde. Elle tremble.

Prise de température : 39.5°C.
Evidemment, un dimanche, à 22h30.

Appel véto, peut-être une mammite, pas une urgence à la minute, ça peut attendre demain matin. On peut essayer de lui faire prendre une douche fraîche pour faire baisser la température.

Non, on ne peut pas. Ayla et la douche c’est une incompatibilité d’humeur. Alors on prend des éponges humides et on… humidifie.
Je ne suis toujours pas tranquille. Alors j’me dis, on regarde la fin de l’épisode et puis, on reprend la température et si ça monte toujours, on rappelle le véto.

23h. 39.7°C.
Concertation.

23h12, véto à nouveau. On veut y aller. La pauvre, elle n’est pas super heureuse, surtout qu’on n’y sera pas avant une heure. (Faut mettre des habits à la place des pyjamas et boire un café.)

00h12 (pile, tout à fait, on est trop fortes), on se gare devant la clinique véto.
La vétérinaire, adorable comme à son habitude, tâte Ayla, lui prend la température.
Bon, elle a de la fièvre, elle a les mamelles rouges et une sensibilité au niveau de l’utérus et du vagin.
Infection utérine? Mammite? La Véto veut la garder sous perf pour la nuit, pour faire baisser la fièvre, commencer à envoyer des antibio et l’avoir sous la main pour faire une prise de sang et une échographie demain matin.

00h45
On repart, je suis mal, mais mal… Ma pupuce seule dans une cage chez le vétérinaire, avec de la fièvre et une infection indéterminée…

1h20, on est rentrée, les petits ont faim.
TRES FAIM.

La nuit est courte.

Mais le matin, lors qu’on appelle le vétérinaire, c’est un sourire qui nous répond qu’elle va bien. Elle a été sage, elle mange bien, elle a fait ses besoins, l’échographie est super clean, et les mamelles ont repris un aspect normal.

On va donc chercher Lalou, toutes guillerettes.
C’était « juste » un début de « mammite brutale », qu’on a pris dès les premiers symptômes.
Pour Ayla, ça va aller. Des antibio, des anti-inflammatoires et …. Un coupe lait.
Fini d’allaiter. Il va falloir *vraiment* sevrer les chiots.
C’est tôt, mais la faute à pas de chance.

Quand à mon portefeuille, il est plus léger de 290 € et bien content qu’Ayla soit assurée.

IMGP1481

Portée Castelcerf

Bonjour à tous,

Je suis un peu en retard et j’espère que vous m’en excuserez.
Ceux qui suivent notre page facebook sont déjà au courant des nouvelles puisqu’ils ont pu suivre la naissance des petits d’Ayla en « quasi direct »… Parce que OUI, ils sont nés!

11148838_749832745115047_4975596656621566570_o

(Il était temps!)

Ayla n’a pas fait les choses à moitié puisque ce sont neuf petits tamaskans qui ont rejoint le monde le 22 mai 2015 entre 3h et 10h30 du matin. 😀

Tout s’est très bien passé. La veille une amie qui a de l’expérience en élevage canin, Chantal, est venue nous soutenir et a passé la nuit à la maison pour pouvoir aider « au cas où ». Cela n’a pas été nécessaire mais sa présence nous a toutes considérablement apaisé.
Merci Chantal!
Chantal fait du miel (délicieux) avec une technique particulière « les ruches troncs » le reste de son temps, et si le sujet vous intéresse je ne peux que vous encourager à aller faire un tour sur leur site web : http://www.ruchetronc.fr/dernieres_nouvelles.php

Ci dessous une video assez floue de la naissance de la petite Délicatesse.

Ayla s’est débrouillée comme une chef, et tous les bébés sont en pleine forme.

Nous avons donc 4 mâles et 5 femelles.

Bref, pour l’instant tout roule. Les chiots prennent tous du poids régulièrement, s’agitent et parlent beaucoup.

D’ailleurs, je tiens à jour leur courbe de poids sur ce document google accessible à tout le monde, si jamais certains d’entre vous sont curieux!

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1kSOJbMqDYT7WpoXCmET_CrnrV2g7sON7hy9uQXQU0k8/edit#gid=0

Ayla ne laisse pas encore Merlin s’approcher, mais on a pu présenter les 9 chiots au gamin qui a consciencieusement bisouillé tout ce petit monde.

Je manque un peu de temps pour tenir le blog à jour, aussi si vous voulez plus de photos et des nouvelles plus fréquentes, n’hésitez pas à nous rejoindre sur la page facebook.

https://www.facebook.com/LeLignage/

11062926_751421714956150_298057541546028886_n

 

Des polichinels dans le tiroir!

Bonjour à tous,

A mi-gestation supposée, je vous fais un petit récit de nos aventures…

Flash back
Hier, dimanche 19 avril, à pile 28 jours de gestation, je suis toujours dans l’expectative. J’ai pris rendez vous chez le vétérinaire pour une échographie le lendemain.

Ayla, depuis notre retour d’Allemagne, est fatiguée, pas très dynamique ou en tout cas pas longtemps et d’une patience très limitée. Pour autant, elle mange, elle joue, elle veut des câlins et elle est toujours aussi bavarde.
Je crois déceler des symptômes de chienne gestante, sans trop savoir si je dois y croire ou mettre les changements de comportement de ma chienne sur le compte de l’arrivée de Merlin.

Alors que je suis au téléphone avec une amie, je découvre un peu d’une substance glaireuse et légèrement marron sur le canapé. Je renifle, pas d’odeur.
Mais quand même, je suis inquiète. Je raccroche et dans la foulée, appelle la véto de garde (oui un dimanche à 17h45, je suis sans pitié).
La véto, pas vraiment affolée, m’explique tranquillement que ça peut arriver, que c’est peut être un peu du bouchon muqueux, qu’à priori c’est rien mais que ça peut être le symptôme d’un avortement spontané.
PANIQUE INTERNE.
La véto doit sentir mon « inconfort » parce que finalement elle me propose de prendre la température de ma chienne, « si c’est possible ». Evidemment que c’est possible.
37.8°C.
Pas de fièvre. Pas de raison de s’inquiéter, surtout si la chienne mange et joue. En plus, on se voit demain et on vérifiera tout ça. Elle raccroche.

Je suis légèrement rassurée, mais pas assez. Alors j’appelle mon amie Sandra qui élève des griffons bleus (du Chataignier du Diable), parce que rien ne vaut un avis d’éleveur.
Pas d’inquiétude de son côté, ça arrive et si il n’y a pas de fièvre, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Okay, okay. Je respire. De toute façon ma chienne va bien. Alors si elle va bien…
Le fait est que j’ai du mal à arrêter de m’inquiéter, alors dans la soirée je demande l’avis de Sabine (future adoptante d’un des bébés d’Ayla, et vétérinaire de son état) qui me donne la même réponse que tout le monde « ça arrive, c’est pas grave tant qu’il n’y a pas de fièvre ni d’autres symptomes. ».

Pour plus de sécurité, je reprends quand même la température d’Ayla au coucher, puis le lendemain au réveil. 38°C à chaque fois, tout va bien.

Lundi matin.
Je suis un peu angoissée. Au travail, mais l’esprit ailleurs.
On a rendez-vous à 15h30. J’ai hâte que ce soit passé et, surtout, d’être rassurée.

Pour me détendre, je me repasse des photos de Nanuq et Ayla…

IMGP0855      IMGP0835       Nanuq et AylaAyla et Nanuq      les amoureux       IMGP0522

 

17h30
Le rendez vous chez le vétérinaire s’est bien passé.
Petit Merlin a été exemplaire 🙂

Quant à Ayla, pour la première fois depuis deux ans, et grace à des vétérinaires au top il n’a pas été besoin de la museler et tout s’est passé dans le calme et la douceur.
Elle va bien, les petites pertes sont normales. Elles peuvent revenir, ou pas, et n’ont rien d’inquiétantes à ce niveau….
Quant au résultat de l’échographie….

IMG_20150420_154117037 IMG_20150420_154328603

Et oui, il y a des bébés! Au moins 5 et en bonne santé!

Je suis ravie, soulagée, heureuse et très excitée par les aventures à venir!
Prochaine étape le 11 mai pour une radio qui nous permettra de compter le nombre de petits et d’évaluer leur taille!

YOUHOUUUUUUUUUU!
Nanuq et Ayla vont être parents!

ayla nanuq

Une aventure allemande…

Bonjour à tous,

Ceux qui nous suivent sur facebook ont partager avec nous cette aventure, quasiment heure par heure, mais je me disais que ça valait bien un article!

Le vendredi 13 mars nous avons pris la route avec Ayla direction l’Allemagne pour rencontrer son fiancé. La miss alors en chaleur était à son 10e jour.

Le lendemain, après 1200 km de route, nous sommes arrivées à notre hôtel allemand.
Premier rendez vous chez le vétérinaire le soir pour un test de progestérone dont le verdict a été « c’est beaucoup trop tôt ».

Bon… Bien nous prendrons notre mal en patience.

Le lendemain nous avons tout de même organisé un rendez vous avec Nanuq, histoire que les chiens fassent connaissance. Tout s’est bien passé. Nanuq est un géant qui a été très doux et amical avec Ayla qui a rapidement succombé à son charme.

Ayla et Nanuq Nanuq et Ayla

(Cliquez sur les photos pour ouvrir l’album photo du périple allemand présent sur la page facebook du Lignage)

La semaine qui a suivi nous avons « meublé » les longues journées d’attente.
Un tour au zoo avec Ayla.
Quelques sessions de jeu avec Nanuq…
Et le mercredi un nouveau test véto.
Encore une fois « trop tôt ».

Alors nous avons attendu…. En gérant l’ennuie, le mauvais temps, la chienne en pleine montée hormonale dans une, puis deux chambres d’hôtel exiguës…

Le vendredi nous avons eu le plaisir de rencontrer Vroni, accompagnée de son tamaskan Jack et de son shiba Jim.
Une après midi très agréable avec les trois chiens où Jack s’est montré très intéressé par Ayla (un peu trop même, il ne nous a pas été possible de les laisser ensemble).

Jim et Ayla Jack et Ayla

(cliquez sur les photos pour ouvrir l’album complet réalisé par Vroni sur la page Facebook de Jack )

Le soir même, nouveau test véto et cette fois c’était bon pour les deux jours à venir!

Malheureusement Nanuq n’était pas disponible le samedi, c’est donc le dimanche après midi que les amoureux se sont retrouvés et que, cette fois, la saillie a eu lieu.
Ils ont été collés 25 minutes. Tout s’est bien passé.

Nous avons fait une nouvelle tentative le lundi, mais cette fois c’était trop tard pour Ayla.

La mardi nous avons donc repris la route pour la France, pour arriver ENFIN chez nous le mercredi 25 mars après quasiment deux semaines de périple, 3000 km et 1000 € d’investissement (sans compter le prix de la saillie).

Une échographie de contrôle sera réalisée à la fin du mois d’avril pour confirmer la gestation.
Croisons les doigts!

 les amoureux

Prendre un beagle par la main…

En ce moment, la période de la chasse bat son plein, et trois jours par semaine (c’est ta peau contre… Euh non, pardon.) ont lieu de grandes battues visant à « réguler » la population de sanglier.

A chaque fois, quelques chiens sont égarés. En général, rapidement retrouvés, mais parfois…

Hier, en rentrant du travail ma route a croisé celle d’un beagle. Debout au milieu de la route il regardait passer les voitures sans trop s’inquiéter de se faire écraser.
J’ai une faiblesse pour les beagles. Je pense que ça remonte à mon enfance et un des premiers livres que j’ai aimé. Ca s’appelait « c’est mon chien » et je pleurais à chaque fois.

Sans titre

Hier, du coup, j’arrête ma voiture, je descends, je siffle pour attirer l’attention du pépère qui me rejoint immédiatement en trottinant cahin-caha.

Il est ridiculement maigre. On se dit bonjour, il est presque apathique. Je le prends doucement dans mes bras, il se laisse faire. Alors, bon, je le mets dans ma voiture, siège passager. Il se roule en boule et s’endort aussi sec.

Ah, ouais.

On ne se rend pas compte à quel point le monde extérieur peut être exténuant, à tous les niveaux, pour un beagle perdu. Surtout en Lozère, un mois de février particulièrement neigeux et venteux.

Le chien a un beau collier jaune sur lequel sont gravés le nom et le numéro de téléphone de son propriétaire, chasseur prévoyant.

(FAITES-LE! Identifiez vos chiens! Collier gravé, médaille, ce que vous voulez tant que c’est visible (et indolore, merci). Les transpondeurs électroniques (« puces ») c’est bien, c’est le minimum obligatoire, mais, franchement, combien de gens qui trouvent un chien errant ont vraiment le réflexe de l’amener chez le vétérinaire pour vérifier si l’animal est pucé…?)

Bref, j’appelle le propriétaire, je laisse un message sur le répondeur et je m’occupe de mes animaux. Ayla est très inquisitrice, elle renifle le nouveau venu sous toutes les coutures et a tôt fait de lui expliquer que non, on ne va pas fouiller dans « sa » boite à jouets, ni dans les bidons de croquettes, ni dans le sac à main de son humaine. Notre invité, impassible, prend note en continuant son inspection.

Après avoir vérifié qu’Ayla dosait acceptablement la pression qu’elle mettait au petit intru, je les ai laissé le temps de leur préparer leur repas. Dans le doute, ce soir, croquettes pour tout le monde. Une gamelle pour Ayla, une gamelle pour notre invité.
Il a beaucoup de mal à manger et met bien 45 min pour finir sa gamelle.

10978525_10153109068594429_7173662555145844306_n 10806478_10153109068484429_8518008250460024225_n

Après le repas il reste un moment seul dans la cuisine, puis, finalement, décide de nous rejoindre dans le salon. A nouveau un moment de reniflage intense de la part d’Ayla.
L’invité ignore toujours la grosse (qui, pour le coup, paraît immense à côté de lui.) et décide d’un commun accord avec lui même de s’installer sur le canapé.

Ce canapé a toujours été la « chasse gardée » d’Ayla. Depuis quelques mois elle tolère d’autres animaux dessus. Mais vraiment, vraiment juste « tolérer ».
Je suis donc l’opération avec attention, prête à intervenir si besoin.

Ayla observe l’Invité monter sur le canapé et s’installer au centre. Puis elle fait le tour de la table basse, et se couche par terre, juste sous le beagle.
Je suis ahurie.

10418248_10153109178259429_4069460193095198875_n

Ahurie, et tellement fière de ma princesse qui, ce soir-là, a accepté sur son territoire un petit bonhomme en état de faiblesse (ce sur quoi je comptais, hein) et, mieux encore, lui a cédé certains de ses privilèges, d’elle-même et a veillé sur lui avec douceur et prévenance.

Notre invité a retrouvé son maître un peu plus tard. Ils étaient tous les deux très heureux de se retrouver.

Et moi j’étais bien contente. Contente que le petit beagle rentre chez lui, contente de la façon dont Ayla s’est comportée avec lui (MEGA CONTENTE). Contente tout court.

Ne laissez pas les chiens de chasse au bord de la route.

 

Test de Santé – MyDogDNA Pass

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai reçu les résultats du test génétique effectué par le laboratoire Genoscoper (Helsinki), qui a l’avantage de couvrir une très large palette de tests pour un prix acceptable.

Sans titre

Bon. Niveau maladies génétique, Ayla est claire de tout ce qu’ils testent. Pas de surprise là dessus puisque les deux tests qui m’auraient vraiment intéressés (Nanisme et DM) ne sont pas réalisés par le laboratoire (pour l’instant).

Pour mémoire, Ayla est claire de DM par héritage (ses deux parents le sont).

Non… la partie rigolote, la vraie partie rigolote, c’est les tests de couleur/morphologie.

Ayla n’est porteuse QUE du aw/aw. Donc elle ne peut transmettre que sa couleur à ses petits, et ça, c’est une excellente surprise. (Pas de roux, pas de blanc, pas d’arlequin!)

Elle n’est PAS porteuse de poil long. Amusant quand on sait que deux de ses frères ont le poil long et qu’un autre est porteur.
Mais plutôt une bonne nouvelle, une chose de moins à calculer dans le choix de ses futurs partenaires.

Bref, je vous laisse découvrir le résultat complet. (En cliquant sur l’image du rapport en début d’article)

Je suis contente!

1277726_10152879108134429_5764087420144557737_o