Chien et Loup. Apprendre à faire la différence.

Bonjour,

Nous avons déjà abordé ensemble, il n’y a pas si longtemps, les différences de comportement entre ces deux branches de la grande famille des canidés.

Il est maintenant temps de s’attarder sur le côté physique.

C’est assez amusant. A l’époque où Ayla était un « chien unique », beaucoup de personnes que nous croisions s’extasiaient sur sa ressemblance « frappante » (lol) avec un loup. Certains même nous lançaient ce regard « entendu », petit sourire en coin, quand nous leur disions que « nonon, c’est un chien », genre « oui oui bien sûûûûr. »

Maintenant que notre jeune chien est grand et beau, c’est lui le loup (non toujours pas) et Ayla clairement un chien. (C’est déjà un peu mieux).
Lundi dernier, we de Pâques, nous avons amené les chiens visiter le marché de Florac.
Nous en avons entendu de belles, dont deux monsieur d’âge mûr qui discutaient entre eux et lorsque nous sommes passés à côté d’eux, l’un de s’exclamer ! « On dirait un loup! »
Et l’autre de lui répondre, sur un ton sans appel « Ah mais c’est un loup. » (Non, toujours pas.)

Puisque je ne peux évidemment pas me trouver un loup à balader avec mes deux chiens pour que tout le monde se rende bien compte de leur nature réelle, je vais faire de mon mieux avec les photos que google voudra bien me trouver.

Je comprends que peu de personnes ont pris le temps/eu l’occasion d’observer de « vrais » loups avec attentions. Je comprends également que Merlin a un petit quelque chose du « loup fantasmé » des français. En blond.

Alors, l’apport de loup « principal » de Merlin c’est du Timber (de l’américain), je vais donc essayer de trouver des images de cette sous espèce, mais il y en aura d’autres, c’est sûr.

Toutes les photos ci dessous représentent des loups, ou Merlin.

Avant toute chose, je vais vous demander d’oublier toutes les choses que vous croyez savoir sur les « indices de couleurs » comme les « lignes noires sur les pattes avant », ou le masque plus ou moins haut. Rien de cela n’est représentatif, n’en déplaise à certains (certains de ces certains étant même parfois des « officiels spécialistes de la faune sauvage »…)

Un loup, déjà, ça a une structure bien particulière.

Les loups ont le dos droit, Merlin a le « cul bas ».
Les loups ont une queue courte (au dessus des jarrets) et attachée assez basse. Merlin a la queue longue (bien sous les jarrets) et attachée haute.
Les loups ont une ligne de ventre très particulière. Le ventre est très long et la remontée du bas ventre très peu marquée.  Cela donne souvent l’impression qu’ils ont un « gros ventre », surtout en poil d’été! Merlin a la partie entre la cage thoracique et son ventre bien délimitée avec la taille très marquée (une vraie demoiselle).

Sans titre-5

ab7ee045252e3c5dfa1f026ac5f402af (1)

http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/ab/7e/e0/ab7ee045252e3c5dfa1f026ac5f402af.jpg

 

12669526_864096497022004_2177371742441387562_n

Merlin

 

1910397_882203891877931_5296622205881595003_n

Merlin

Alors vous me direz : « Oui mais (ça commence toujours comme ça) Merlin est fin, il n’a pas beaucoup de poil(!!!) faut plutôt comparer avec un italien tout maigrichon en poil d’été. »

Okay!

wolf italian Gilles Pretet wiki copy

http://4.bp.blogspot.com/-q4Q6o0u94y8/VL7GCk_gy1I/AAAAAAAADu8/VaOcEDb99AQ/s1600/wolf%2Bitalian%2BGilles%2BPretet%2Bwiki%2Bcopy.jpeg

Voilà un « italien (enfin, plutôt une italienne) tout maigrichon en poil d’été ».
Vous voyez comme moi, la ligne de ventre très longue sans marquer le « nombril », la queue courte, et le dos droit, non?

Conclusion, Merlin n’a pas la structure d’un loup, donc Merlin est.. un chien.
On continue, sur les détails un peu plus « délicats » à repérer.

La tête d’un loup : Les yeux sont très obliques (en amende), le bout des oreilles est arrondi, la gueule a une base très large qui s’affine vers un museau long et relativement fin au bout.
Le poil est bien mélangé.
Le poitrail est très fin, les pattes sont énormes, totalement disproportionnées si celles d’un chien sont la référence.
Le crâne est très large, les oreilles petites, placées haut sur le crâne et bien fournies (on ne voit pas la peau à l’intérieur)

Ein Wolf (Canis lupus) am 24.02.2014 in seinem Gehege im Wildpark Schorfheide in Groß Schönebeck (Brandenburg). Der Wildpark beherbergt ausschließlich Wildtierarten, die in der Schorfheide heimisch sind und solche, die in freier Wildbahn als ausgestorben gelten. Der Park umfasst eine Fläche von 100 Hektar und hat ein sieben Kilometer langes Wanderwegesystem. Foto: Patrick Pleul

http://www.cicero.de/sites/default/files/field/image/wolf.jpg

Merlin a aussi un poitrail fin, mais son museau est relativement carré (peu oblique), ses yeux peu « penchées » (ou en amande) (mais ce sont les plus beaux yeux du monde quand même), ses oreilles pointues et assez grandes par rapport à la taille de son crâne. Même en poil d’hiver on distingue facilement la peau à l’intérieur.
Il a de grandes pattes, mais rien de comparable avec celles d’un loup.

Vous ne voyez pas la subtilité?

Sans titre-3

Là, j’espère que c’est mieux.

Et pour finir, une top photo de face, où vous pouvez comparer : les oreilles, les yeux, la taille du crane et de la gueule, la taille des pattes!

Sans titre-4

 

J’espère que cela vous aura éclairé et que vous, chers lecteurs, ne me direz plus : « Mais, en vrai, c’est un loup, non? »

Une réflexion au sujet de « Chien et Loup. Apprendre à faire la différence. »

  1. Bonjour,
    Je me promène parfois sur votre site et je trouve vos animaux bien sympathiques ; Cependant mon expérience m ‘autorise, je pense, à apporter quelques petites nuances à vos propos concernant les différences chiens/loups. Il est plutôt questions de génotypes qu’autre chose… tous les loups n ‘ont pas une ligne de dos parfaitement droite…Suivant les lignées et l’environnement, certains ont la main antérieure plus basse (rarement l ‘inverse en effet …) et ils gardent, malgré tout, les mêmes capacités d’endurance au trop et galop ramassé que leur alter-égos au dos parfaitement droit. Une main au choix deviendra alors plus puissante musculairement et le galop ramassé plus enlevé et sautillant pour des allures modifiées mais pas réduites. Pour l’arrondi des oreilles , c’est idem .. capital génétique. Vous avez raison pour les lèvres définitivement au top chez lupus. La forme des yeux chez canis dans son ensemble , elle , résulte d’une conformation et d’une coadaptation entre stop/largeur de boite craniène/ angle et largeur du museau Le meilleur des exemples canins à ce sujet étant le fameux bull terrier au stop littéralement inversé et aux lignes oculonasales adaptées. La forme des yeux n ‘est pas une dominance mais une résultante d’adaptation aux dominantes que sont « lignes de stop/boite craniène » et « angle du museau » et ce, visible dès les premiers jours de vie. Canis lupus est beaucoup plus adaptatif que familiaris mais malgré ce caractère, tous n’ont pas non plus des expansions plantaires de type gant de boxe ! lol … Les pieds des loups sont le reflet de « lupus » modifiable et l ‘opposé de « familiaris »… fixe .. CQFD vous l ‘avez fait !
    Bonne fin de soirée et au plaisir,
    Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *