Tamaskans, les origines.

Ou comment démêler le vrai du faux….

Aujourd’hui je vous propose un article que j’évitais depuis des années pour ne pas « entrer dans les polémiques ». Ceux qui m’ont demandé ont déjà eu ces informations par mail.
Mais, puisque c’est une question qui revient constamment lorsque je reçois une demande d’informations, je me suis dite que, finalement, ça irait plus vite de faire un article complet dessus.

Je reçois, vraiment très régulièrement, des mails qui commencent comme ceci :

« Je m’intéresse depuis longtemps (c’est amusant, jamais personne ne dit « je viens de découvrir l’existence des… ») aux chien-loups. J’en voulais un mais après m’être renseigné sur leurs caractéristiques je pense qu’ils ont trop de loup dans leur caractère. (Mais j’ai déjà répondu à cette « affaire » dans cet article : « C’est à cause du sang de loup…« )Et voilà que j’apprends qu’il existe le Tamaskan, qui d’après le TDR, n’a pas de sang de loup! »

Globalement, hein.

Depuis peu, je reçois même des choses comme ça :

« J’ai lu que vous aviez un chien-loup . Avez vous réintroduit du sang de loup dans votre élevage? »

Alors on va tout reprendre, et désolée par avance pour le pavé.

 

Les origines des Tamaskans :

Alors, je vais reprendre la base de la création de la race.

2006, importation de 6 chiens venus de Finlande. (Dingo, Jodie, Susi, Jackal, Magnus et Zev.)
Ces chiens sont : des huskys croisés avec un CLT (dans les pedigre, Oskari est de son nom de naissance Osbow leva neve, pur CLT) pour Dingo, Jackal, Magnus et Zev, et un american wolfdog (Ivan dans les pedigree, est de son nom de naissance Boogie.) pour Jodie (et son frère Whitefang qui n’a pas été importé mais dont une partie de la descendance l’a été ultérieurement).
Susi, en ce qui la concerne, est une croisée husky dont nous ignorons l’autre composante.

Des photos :

Oskari :

Boogie:

Vous trouverez plus d’informations sur les chiens importés ici, dans la catéforie « finnish bloodline » : http://www.tamaskan-dog.org/breed-info/foundation-dogs/

Ces chiens ont ensuite été croisés avec des utonagans et des northern inuit. Eux-même descendant de croisements de nordiques, berger, CLT et saarloos.

Plus tard, un certain Apache Horse a été utilisé. Il s’est révélé qu’il s’agissait en fait de Djoser van Rijneckerhof, un pur saarloos.

Il y a un an, c’est Yukon (Xolotl z Peronowki), un CLT qui a été utilisé comme outcross.

Vous en déduisez la même chose que moi, non? Le tamaskan n’a JAMAIS été un chien-loup sans sang de loup.

C’est d’ailleurs génétiquement impossible, l’aspect « lupoïde » ne vient pas de nulle part. Un chien ne ressemble pas à un loup sans en avoir un peu d’héritage récent.

 

Malgré tout, bien que le site officiel du TDR (pour mémoire : http://tamaskan-dog.org/) liste sur sa page « foundation dogs » les chiens importés ainsi que leurs races respectives.
Bien que le Club Français du tamaskan cite les chiens ayant été utilisés dans la création de la race sur sa page : http://www.tamaskan.fr/?page_id=664
Bien que j’ai déjà écrit plusieurs articles sur le côté « chien-loup » des tamaskans.

Il reste des personnes pour atterrir chez nous bercés par le mythe de l’absence de sang de loup.

Pourquoi?

 

Blustag, Blufawn, Poacher Farm.

En Europe, c’est principalement l’oeuvre de trois « élevages » : Blustag, Blufawn et Poacher Farm. Ils sont basés en Angleterre, ils sont une seule et même famille (habitant à la même adresse… Blustag c’est Lynn, la mère, Blufawn c’est Jenny, sa fille et Poacher Farm c’est le mari de Jenny.) Ce sont les mêmes chiens qu’ils se partagent, s’échangent et se « camouflent » au gré des portées.
Effectivement, Lynn fait partie des trois éleveurs à l’origine du « projet Tamaskan ».

Mais elle ne fait plus partie du TDR. Son site internet « http://www.tamaskan-dog.com/ » est une arnaque. Son « registre » ne contient que ses chiens et est tenu par sa fille.

Pourquoi, alors qu’elle est une fondatrice, ne fait-elle plus partie du TDR?

Elle a menti sur les races d’origine des chiens et l’histoire de l’absence de sang de loup.
Elle a menti sur les mariages de ses chiens : des tests adn ont prouvé que les parents annoncés n’étaient pas les parents réels, et ce, dans de nombreuses portées (plus d’une demie douzaine en 2012 quand nous avons « divorcés ».)

Elle a même « créé » une chienne (enfin, un nom, des parents, un pedigree) pour camoufler une portée faite moins de six mois après la précédente avec la même chienne.

Elle a menti sur les tests de santé : les résultats des radios des hanches sont différents pour les mêmes chiens d’un jeu de papiers à un autre et personne n’a jamais vu les papiers officiels.

Elle n’accepte personne sur sa propriété : les chiots sont remis aux adoptants devant le portail ou « envoyés » chez leurs adoptants.

Il n’y a évidemment aucun suivi de leur part sur les chiots vendus. Les adoptants n’ont jamais pu compter sur leur aide, ou leurs conseils… Encore moins sur un soutien financier en cas de gros problème. Au pire des insultes, si les adoptants osent les prendre à parti en public…
(Nous, nous avons versé 1000 €, soit le prix d’un chiot, à un adoptant dont le chiot né chez nous a eu une luxation de la rotule qu’il a fallu opérer à ses trois mois! Et ça nous a paru parfaitement normal!)

Il y a eu plusieurs cas de chiens dont elles se sont débarrassées (replacés une fois qu’ils n’avaient plus d’intérêt pour la reproduction) arrivés dans des états de santé déplorables (sous poids, malades, très craintifs…) dans leur nouvelle famille.

Ayla, vient de chez Jenny, je l’ai eu à 7 semaines (moins selon la véto), donnée dans un hall de gare, sans vaccins et avec une puce que jenny avait mise elle même (aucun papier véto).
Chienne non socialisée et pas proche de l’humain.

Pour plus de renseignements sur les exactions perpétrées par ces femmes, je vous invite à lire cette page et plus particulièrement la dernière partie « Blustag Arctic Breeds, Blufawn, and Poachers Farm ».
On s’est tous fait avoir, Lynn dit aux gens des choses que nous voulons entendre, et joue la victime. Alors…. On plonge, puis on s’en mord les doigts.
 

 Elle a créé un comité pour le TDR, composé de 5 éleveurs à l’époque. ce comité, quand ses actions ont été connues, a demandé des explications. Elle a décidé de quitter le TDR au lieu de s’expliquer.

Le TDR a « seulement » continué à tourner sans elle et a été restructuré.

 

Pourquoi le caractère des Tamaskans est -quand-même- plus facile que celui des autres races de chien-loup?

Parce que les races utilisées comme « apport de chien », sont des races nordiques! C’est à dire des chien ayant une très grande résistance au stress, peu sensibles et très sociables.

Pour autant, les tamaskans ont aussi hérité d’eux un caractère très têtu et peu de propensions à l’éducation « académique ».

Ils restent quand même beaucoup moins sensibles (craintif) que les saarloos et beaucoup moins speed que les CLT.

 

Des infos fiables?

Uniquement sur ces sites :

Tamaskan-dog.org (anglais, avec la liste des éleveurs accrédités sur cette page)
Tamaskan.fr (en français)
Faites preuves d’esprit critique, si ça paraît trop beau pour être vrai… C’est probablement faux!

 

Et pour répondre à la question reçue par mail il y a deux jours…
Je n’ai rien réintroduit nulle part. Merlin, s’il passe ses tests de santé avec succès, sera proposé comme Outcross au TDR qui décidera de son acceptation ou pas.
Oh, et puis, nous ne sommes pas un « élevage », nous avons fait une belle portée. Nous en ferons certainement une autre… Et ce sera sûrement fini.
Bonne journée à tous.

 

 

3 réflexions au sujet de « Tamaskans, les origines. »

  1. .. et aussi.
    Je saisie pas vraiment d’où il pourrait y avoir une polémique.
    Quand on tape Tamaskan sur Wiki, il est dit d’entrée de jeu que c’est une race issue de croisements entre Nordiques, clt, cls, américain etc.
    Ça parait assez clair!

  2. Je suis fière que ma petite Unn vienne de chez vous. Je ne savais même pas que vous aviez financièrement aidé pour l’opération tant votre engagement est aussi sincère et entier que discret: merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *